L'Oral

Cet examen se déroule en 2 parties de chacune 10 min qui s'enchaînent et sont précédées d'un temps de préparation de 30 min. Chacune de ces 2 parties est évaluée sur 10 points. [...]

Dans la première partie de l'épreuve, le candidat rend compte de la lecture qu'il fait d'un texte choisi par l'examinateur dans le descriptif des lectures et activités.[...] La seconde partie de l'épreuve est un entretien, pendant lequel l'examinateur s'attache à conduire un dialogue permanent avec le candidat.

Durée : 20 min

préparation : 30 min

Coefficient : 2 pour les séries S, ES, L, STT (spécialités action et communication commerciales, action et communication administratives).

                   1 pour les séries STL, SMS, STI, hôtellerie, techniques de la musique et de la danse, STT (spécialités comptabilité et gestion, informatique et gestion).

1) L'exposé

Qu'attendent - ils ?

Ne vous en faites pas, les examinateurs n'attendent de vous une révolution littéraire. L'Oral du Bac est un examen : ils sont donc là pour examiner (et non pour vous torturer). PLus précisément pour évaluer vos compétences de lecture, vos connaissances, votre réflexion, votre maîtrise de l'oral et votre aptitude au dialogue (he oui, ça fait beaucoup !).

Ils n'attendent donc pas que vous récitiez un cours appris par coeur mais que vous mettiez en situation ce que vous savez avec votre propre sensibilité et votre style.


L'évaluation

Contrairement à une idée reçue, les examinateurs n'évaluent pas à la tête du client, selon leur humeur du moment et à l'intuition. Ils sont conscients de l'enjeu de cet examen (dites-vous que eux aussi, ils sont passés par là) et travaillent comme vous à partir de consignes précises. Avant chaque session d'examen, les examinateurs se réunissent : on leur rappelle les modalités et l'esprit de l'examen. De plus, une réunion d'harmonisation se déroulant à la fin de chaque épreuve, permet à un enseignant qui a un doute sur son évaluation de demander l'avis de ses collègues avant de prendre sa décision définitive.


La lecture

  • Lisez calmement (surtout pas trop vite), pensez à articuler, à ne pas manger les mots, à mettre le "ton"... Bref, montrez que vous avez compris le texte grâce à votre lecture. Voici quelques erreurs de dégustations à ne pas commettre ;

                                                    Si vous lisez...           ...ne dites pas           

                                                     Parce que                    *Passque

                                                     architecte                    *architèque

                                                     suggestion                    *sujession

                                                     Il y a                            *y a

                                                     Petit                            *P'tit

  • Pensez aussi à faire des liaisons (LORSQU'IL FAUT LES FAIRE) et méfiez-vous des h aspirés : les "héros", les "héroïnes" ; dans les poèmes, le mot commençant par une voyelle est lié au mot précédent.
  • L'attaque d'une phrase est marquée par une intonantion plus forte (ne hurlez tout de même pas !) et la fin par une baisse de l'intonation (restez tout de même audible !).
  • rappelez-vous que la ponctuation donne son rythme au texte, suivez-la !
  • Pour les poèmes, vérifiez que votre lecture ne supprime pas de syllabes. séparez (d'un trait au crayon (pendant votre préparation) chaque syllabe.

résumé :

Dans cette première partie vous rendrez compte pendant 10 minutes de votre lecture du texte choisi par l'examinateur ; vous êtes alors en terrain connu puisque le texte choisi fait partie du descriptif des lectures que vous avez faites pendant l'année en classe. N'oubliez pas qu'une question précise et écrite orientera votre préparation. IL s'agit donc d'opérer une sélection rigoureuse des éléments de la lecture analytique faite en classe.

L'Entretien :  

En règle générale vous rencontrerez 2 types de questions :

  1. on vous demande de choisir entre deux possibilités (= question fermée). Mais attention ! Votre choix ne doit pas se limiter à une simple désignation, à un "oui" ou un "non". Vous devez argumenter avec un exemple les raisons de votre orientation.
  2. On vous demande votre opinion sans consigne particulière (=question ouverte). Dans ce cas, construisez votre réponse à partir du "trio" de base : idée, argument, exemple.

Bref, dans tous les cas répondez à la question de façon logique et argumentée pour convaincre votre interlocuteur...

résumé :

Dans cette seconde partie, un entretient de 10 min, il ne s'agira pas d'un monologue mais d'un dialogue. Celui-ci prendra comme point de départ le texte que vous venez de présenter et s'ouvrira sur de multiples perspectives (votre culture générale peut vous être très utile). Il faut donc savoir écouter atentivement les questions pour faire les réponses pertinentes.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×